Abonnez-vous gratuitement maintenant.

Abonnez-vous gratuitement maintenant.
La vie est un long fleuve tranquille

La vie est un long fleuve tranquille

Weird | Publié le June 9, 2009

Un navire de croisière entièrement québécois, ça ne court pas les mers. Le navire N.M. CTMA Vacancier, appartenant au groupe C.T.M.A basé aux Îles de la Madeleine, est devenu une figure familière sur le fleuve Saint-Laurent. De juin à octobre, ce paquebot d’une blancheur immaculée propose une sympathique croisière fluviale sur le Saint-Laurent. Toutes les semaines, il fait alors la navette entre Montréal et les Iles de la Madeleine, avec de courtes escales à Québec, à Chandler et, occasionnellement, à Havre-Saint-Pierre.

Le N.M. CTMA Vacancier est un navire-traversier de 13 000 tonnes qui peut transporter jusqu’à 450 passagers et quelques automobiles pour ceux qui désirent revenir par la route via les provinces maritimes. Précisons que le navire a initialement été utilisé par l’entreprise Irish Ferries pour relier l’Irlande à l’Europe.

Qui dit traversier, dit aussi cabines modestes. La plupart des 220 cabines sont avec hublot et disposent d’une salle de bain privée. Mais si l’on fait une croisière à bord du N.M. CTMA Vacancier, c’est pour la succession de paysages bucoliques des rives du Saint-Laurent, le service chaleureux du personnel essentiellement madelinot et l’ambiance décontractée créée par une majorité de passagers québécois. Sans oublier le contenu des assiettes qui mettent en valeur les produits des Iles, dont une belle variété de poissons et de crustacés frais. On peut se sustenter soit au restaurant de style cafétéria, soit à la salle à manger, avec service aux tables, un menu de table d’hôte et la présence d’un chansonnier.

Côté activités, on a le choix entre d’instructives conférences sur la vie animale du fleuve Saint-Laurent, la visite de la timonerie, un cinéma de 50 places, une petite salle d’entraînement, une salle de lecture, un bar, sans oublier diverses activités pour les enfants.

On peut faire cette croisière de différentes façons : l’aller-retour d’une semaine à partir de Montréal le vendredi midi ou de Québec le jeudi soir, ou à partir des Îles le mardi en soirée. L’aller seulement représente deux nuits à bord, et le retour trois nuits. La croisière d’une semaine permet de demeurer trois jours aux Îles, ou dix si on décale son retour d’une semaine. Comme vous le constaterez, les escales ont lieu la nuit à l’aller, et le jour au retour.