Abonnez-vous gratuitement maintenant.

Abonnez-vous gratuitement maintenant.
Le paquebot de tous les superlatifs

Le paquebot de tous les superlatifs

Royal Caribbean | Publié le December 15, 2009

Théâtre aquatique, atrium à ciel ouvert, parc urbain, bar-élévateur, carrousel… voici les 10 grandes nouveautés de l’Oasis of the Seas, le nouveau géant des mers avec ses 220 000 tonnes.

C’est davantage qu’un hôtel flottant ou même qu’une ville flottante. C’est carrément un parc d’attractions sur mer. Car environ 40% du nouveau plus gros paquebot de croisière du monde, l’Oasis of the Seas, sont consacrés aux espaces publics, un record. Tout comme son coût de construction : quelque 1,4 milliard $ CAN. N’empêche, la compagnie propriétaire, Royal Caribbean Cruises, en a commandé deux exemplaires. Le second, baptisé Allure of the Seas, sera lancé en décembre 2011. L’Oasis of the Seas est le paquebot de tous les superlatifs. C’est non seulement le plus gros, avec 220 000 tonnes, c’est aussi le plus long – 1 151 pieds -, et le plus large de tous, avec 154 pieds. Il peut abriter plus de 7 500 personnes, soit 5 400 passagers en occupation double et 2 150 membres d’équipage.

Grande particularité architecturale, sans précédent dans l’histoire des paquebots de croisière : l’arrière de l’Oasis of the Seas est complètement ouvert, de même que l’atrium central, haut de neuf ponts, que l’on peut par ailleurs traverser en diagonale en zip-line! L’Oasis of the Seas est à l’industrie maritime ce qu’est le Airbus  A380 à l’industrie aérienne : trop gros, impersonnel et fébrile pour les uns, le summum de la croisière moderne pour les autres. L’Oasis of the Seas vise à ce que l’essentiel des vacances de ses passagers se déroule à bord, et non à terre. Voilà pourquoi les croisières de sept nuits, toutes dans les Caraïbes, prévoient autant de jours en mer qu’à terre, soit trois jours dans chaque cas. L’Oasis of the Seas s’arrêtera à Saint-Thomas, à Saint-Martin et à Nassau, aux Bahamas, dans les Caraïbes de l’Est. Ou à Labadee, en Haiti, ainsi qu’à Cozumel et à Costa Maya, au Mexique, dans les Caraïbes de l’Ouest. Un choix limité, qui s’explique par le fait que peu de ports disposent des infrastructures nécessaires pour recevoir des navires d’un si gros tonnage et tant de passagers en si peu de temps.

La curiosité envers le nouveau né de la flotte de Royal Caribbean Cruises est manifeste, mais à un mois de son voyage inaugural, une croisière de quatre nuits au départ de Fort Lauderdale, le navire n’affichait pas complet. Une fois l’effet de nouveauté passé, ce sera tout un défi de marketing de remplir pareil géant des mers semaine après semaine.

Voici dans les pages qui suivent les dix nouveautés que recèle ce méga centre de loisirs flottant qui bouleverse le concept même de la croisière, autrefois formule de vacance propice au repos, voire à la contemplation, aujourd’hui axée sur un agenda rempli de spectacles, d’apprentissage et d’activités physiques, souvent à heure fixe.

1. THÉÂTRE AQUATIQUE. Situé tout à l’arrière de l’Oasis of the Seas, ce théâtre aquatique littéralement à ciel ouvert comporte la plus grande piscine en mer (d’une dimension de quelque 22 par 52 pieds et d’une profondeur variable pouvant aller jusqu’à presque 18 pieds, selon les besoins et particularités des
différents spectacles à caractère aquatique). Car le soir venu, l’endroit se transforme en salle de spectacle où a lieu des performances d’acrobatie, de haute voltige, de trapèze, de ballet aquatique et de nage synchronisée, des performances d’autant plus impressionnantes qu’elles se déroulent sous les étoiles. Sans oublier les spectacles Sons et Lumières basées surdes chorégraphies de jets d’eau pouvant exploser jusqu’à 65 pieds de hauteur. Le théâtre aquatique est notamment équipé de deux écrans géants et d’une méga trampoline placée entre deux tours de plongée d’une hauteur de quelque 35 pieds chacune. Ceinturé par un amphithéâtre d’une capacité de 600 sièges, le théâtre aquatique est situé dans le Boardwalk, qui se veut la zone familiale par excellence avec une douzaine de boutiques et de restaurants destinés à combler les envies les plus diverses de la jeune clientèle de l’Oasis of the Seas, notamment un magasin de beignes et un comptoir de crème glacée.

2. MURS D’ESCALADE. Au nombre de deux, ces imposants murs comportant des points d’escalade de difficulté variable ceinturent le théâtre aquatique des deux côtés du navire et s’élèvent tout juste au-dessus des gradins de l’amphithéâtre.Chacun s’étire sur une hauteur équivalente à six ponts.

3. CARROUSEL. Pour le plus grand bonheur des enfants, voici le premier carrousel en mer. Il s’agit d’une attraction richement illuminée et décorée d’animaux sculptés à la main. Le carrousel est situé dans la zone la plus époustouflante de l’Oasis of the Seas, le Boardwalk, une festive allée piétonnière bordée
de boutiques et de cafés, qui s’étire sur une longueur équivalente à un terrain de football et sur une hauteur équivalente à neuf ponts.

4. PARC URBAIN. Les habitués des classes Voyager et Freedom sont déjà familiers avec le concept de la Promenade Royale, un boulevard piétonnier bordé de boutiques, de cafés et de bars, long comme un terrain de football, haut de l’équivalent de trois ponts, et installé en plein centre du navire. Mais voilà qu’à bord de l’Oasis of the Seas, on a ajouté au-dessus de la Promenade Royale le premier parc urbain en mer baptisé Central Park. Cette zone foisonne d’une végétation luxuriante et de fleurs odorantes regroupées en plusieurs jardins thématiques. Un horticulteur tiendra des ateliers éducatifs sur différents aspects de la flore. Au total, on trouve dans les deux zones superposées une bonne trentaine de boutiques, restaurants, cafés et bars, dont un bar de dégustationde vins et un studio de portraits. Les deux zones sont reliées par le Rising Tide Bar.

5. BAR-ÉLÉVATEUR. Pendant que vous dégustez tranquillement votre cocktail préféré, le Rising Tide Bar bouge…et ce n’est pas en raison de l’effet de l’alcool ou de la mer! Le bar bouge vraiment, partant du boulevard piétonnier Promenade Royale et s’élevant trois ponts plus haut vers Central Park, et vice-versa.

6. ATRIUM À CIEL OUVERT. Le propriétaire de l’Oasis of the Seas, Royal Caribbean Cruises, a instauré le concept de l’atrium en mer en 1987, lors du lancement du Sovereign of the Seas. Aujourd’hui, cette compagnie pousse le concept encore plus loin à un niveau inimaginable. Ce n’est plus un simple point de rencontre sous forme de place circulaire qui irradie sur quelques ponts. Haut de l’équivalent de sept ponts, long de 328 pieds et large de 62 pieds, Central Park est une immense allée de divertissement qui baigne de surcroît dans la lumière naturelle parce que cette zone, partant du 8e pont et allant jusqu’au 15e pont, se prolonge à l’infini vu qu’il est à ciel ouvert. L’expression Sky is the limit prend ici tout son sens.

7. ZIP-LINE. Après le patin dans la classe Voyager et le surf dans la classe Freedom, Royal Caribbean Cruises va encore plus loin dans le registre des émotions extrêmes en mer, avec le zip-line. Il s’agit de traverser en diagonale un espace long comme un terrain de football en glissant le long d’un fil placé au sommet de l’atrium à ciel ouvert d’une hauteur de neuf ponts. Bref, une activité pour les coeurs solides.

9. LOFTS. Aux ponts les plus élevés de l’Oasis of the Seas, soit les 17e et 18e ponts, se dresse près d’une trentaine de cabines conçues comme des lofts urbains. Ce sont de luxueux, modernes et ultrachics appartements d’une superficie allant jusqu’à 2 000 pieds carrés qui s’étalent sur de multiples niveaux. Les hublots panoramiques, qui donnent sur les immenses balcons privés et inondent les lofts d’une lumière toute naturelle, vont carrément du sol jusqu’au plafond.

8. PLAGE ARTIFICIELLE. L’abondance du choix se concrétise également du côté des activités aquatiques : une douzaine de bains tourbillons, quatre piscines de différentes grandeurs et profondeurs, deux bassin à vagues pour le surf, un immense parc aquatique pour les plus jeunes, un solarium et autres espaces de repos agrémenté de multiples cabanons privés pour les adultes, et…une plage artificielle.

10. CHEMINÉES TÉLESCOPIQUES. L’Oasis of the Seas affiche une hauteur équivalente à un édifice de plus de 20 étages. Histoire de ne pas limiter son rayonnement, les concepteurs ont prévu des cheminées rétractables afin que le navire puisse passer sous le plus grand nombre de ponts possibles. Ce fut le cas quand, par exemple, l’Oasis of the Seas a quitté au début de novembre dernier le chantier de Turku, en Finlande, pour se rendre à son port d’attache en Floride. Peu après son départ, il a ainsi passé sous le Great Belt Bridge, au Danemark, toutes cheminées abaissées.